Postuler

Actualités

Quelles tendances d’investissement dans les Fintechs en 2021 ?

12 avril 2022

Après un ralentissement dû à la crise du Covid-19 en 2020, l’investissement dans la Fintech a massivement augmenté pour devenir le 3ème secteur d’investissement technologique à fin 2021.

Une année remarquable pour le marché des Fintechs, avec un nombre record de transactions dans toutes les grandes régions du monde. Les investissements restent néanmoins dominés par les Etats-Unis et l’Asie, l’Europe arrivant en 3ème position.

Une croissance principalement due à l’augmentation du ticket moyen d’investissement et à un déplacement vers un stade de maturité plus tardif, les financements en fonds propres représentant la majeure partie des investissements mondiaux dans les Fintechs.

Coté produits, l’étendue des solutions proposées par les Fintechs, continue de s’élargir et de croître, avec un intérêt particulier pour trois sous-secteurs :

  • Les solutions de crédit : en augmentation continue depuis 2014, principalement dans le segment du prêt en ligne, on observe une très forte croissance des offres de paiement fractionné. Les capacités technologiques des Fintechs et leur aptitude naturelle à collecter et traiter des données, leur permettent de proposer des offres à la fois agiles et compétitives tout en proposant une expérience client fluide et singulière.
  • Les moyens de paiements : en croissance constante depuis 2018 avec désormais des offres de paiements pour le grand public mais aussi pour les entreprises. Les offres de paiement en ligne ou sans contact se sont généralisées pour les ménages durant la pandémie tandis que les transactions entre entreprises ont été considérablement fluidifiées, permettant de simplifier les processus internes souvent à l’origine des retards de paiement.
  • Les investment techs : en augmentation rapide depuis 2018, les investment techs sont tirées d’une part par le développement des plateformes de trading en ligne, qui ont connu un fort engouement des épargnants lors des confinements et d’autre part par le développement des plateformes de gestion d’actifs qui répondent à un besoin de placement de l’épargne accumulée durant cette période.

Bien que le développement des plateformes et la réponse à un besoin identifié et non satisfait, drivent le développement des Fintechs, l’essentiel des investissements se sont notamment portés sur deux technologies très disruptives :

  • L’Intelligence Artificielle, qui s’impose comme une opportunité pour les entreprises, d’améliorer – via l’exploitation de la donnée – l’efficacité commerciale, la satisfaction client, la gestion des opérations courantes et la gestion du risque (ex. lutte contre le blanchiment). 
  • La Blockchain, portée par le développement des cryptomonnaies et les atouts de cette technologie dans la sécurisation et la traçabilité des transactions.

Depuis plusieurs années, les Fintechs proposent des innovations qui viennent révolutionner les usages, combler des besoins non satisfaits et impacter les modèles opérationnels des établissements bancaires. La crise sanitaire, avec son lot de contraintes de distanciation, a accéléré le mouvement en faisant fortement évoluer les comportements et les attentes. Les Fintechs perturbent les chaînes de valeur « traditionnelles » et confirment une tendance de fond avec l’essor du BaaS (Banking as a Service). À l’aube de 2022, ces tendances semblent se confirmer au regard de l’optimisme des investisseurs à l’échelle mondiale pour les Fintechs.